Vous êtes ici

Accueil

RESPECT DE LA DIGNITE DU PATIENT

« La personne malade a droit au respect de sa dignité. » (art. L1110-2 du code de la santé publique)
 

RESPECT DE LA VIE PRIVEE

Toute personne prise en charge dans l’établissement a droit au respect de sa vie privée.
Un patient peut donc demander que sa présence dans l’établissement ne soit pas divulguée en remplissant le formulaire annexé au livret d’accueil.
Par ailleurs, la chambre du malade est également un lieu privé. Cela implique que quiconque désire accéder à la chambre d’un malade doit en avoir reçu l’autorisation préalable de la part du patient, cela est particulièrement valable pour les étudiants.
 

RESPECT DES CROYANCES

Les patients peuvent participer à l’exercice de leur culte et recevoir sur demande la visite d’un ministre du culte de leur choix.
Par contre, l’expression des convictions religieuses ne doit pas porter atteinte ni à la qualité des soins et aux règles d’hygiène (tenue vestimentaire), ni à la tranquillité des autres patients, ni au fonctionnement du service.
 

RESPECT DE L’INTIMITE

L’intimité du patient doit être respectée lors des soins, des toilettes, des consultations et des visites médicales, des véhiculages et à tout moment de son séjour. Les patients doivent être préservés de situations gênantes ou qu’ils jugent comme telles.
Le patient doit être traité avec égards et ne doit pas souffrir de propos et d’attitudes équivoques de la part du personnel.
 
Pour aller plus loin :
  • Chapitre préliminaire du Code de la Santé Publique